Cie Ioul Musique


En résidence du 11 au 15 février.


La Cie vient mettre en place un spectacle qui est une invitation à la danse permettant d’explorer les thèmes de la vie et ainsi d’accepter la mort. La vie comme une quête de l’être, du temps et de l’amour. Les danses macabres, ne représentent pas une danse morbide. Au contraire, elles représentent toute la force vitale, la force créatrice, populaire et festive du vivre ensemble. A travers la danse macabre, c’est l’abolition des frontières entre le corps et le monde qui se met en scène.